5 (100%) 1 vote

L’autobronzant est un produit cosmétique qui permet d’obtenir un hâle similaire à un bronzage, mais sans s’exposer au soleil. Plébiscité ces dernières années car il donne une belle couleur à la peau sans pour autant s’exposer aux effets nocifs des rayons UV (coups de soleil, allergies, vieillissement cutané…), il fait effet pendant quelques jours, jusqu’à ce que la peau se renouvelle. Il existe deux types d’autobronzants : les autobronzants à hâle progressif, qui contiennent de la DHA en faible quantité et donnent un bronzage discret à la peau ; et les autobronzants à hâle intense, fortement concentrés en DHA, qui donnent un bronzage plus prononcé. Mais attention, savoir l’effet que l’on souhaite n’est pas suffisant : pour un effet optimal, il y a quelques astuces à connaitre ! Voici nos conseils pour bien utiliser l’autobronzant.

Avantages et inconvénients de l’autobronzant

Si l’autobronzant est de plus en plus populaire ces dernières années, ce n’est pas pour rien. Il possède de nombreux avantages, en premier lieu le fait qu’il n’est pas aussi nocif pour la peau que les rayons du soleil ! En effet, s’exposer aux rayons UV, que ce soit directement ou dans des cabines de bronzage, peut accélérer le vieillissement de vos cellules, mais aussi augmenter le risque de développer un cancer de la peau.

De plus, l’autobronzant permet de bronzer rapidement : pas besoin de s’exposer toute la journée en plein soleil, il vous suffit d’une application pour obtenir le résultat souhaité. Vous pouvez ainsi bronzer « sur commande », pour vous faire belle pour un événement par exemple. Et surtout, vous pouvez choisir à la fois la teinte de votre bronzage mais aussi les zones de votre corps qui seront bronzées : finie la trace des lunettes de soleil ou de la casquette, avec l’autobronzant, vous pourrez obtenir un bronzage uniforme et bien plus esthétique.

Parce que vous pouvez choisir la teinte de bronzage, l’autobronzant vous permet d’obtenir un bronzage bien plus naturel et surtout assorti à votre type de peau ou à vos cheveux.

Enfin, l’autobronzant vous permet de rester bronzée toute l’année !

Cependant, il faut savoir que l’autobronzant a quelques inconvénients, notamment le fait qu’il ne s’agisse pas d’un vrai bronzage : votre teint hâlé ne va donc pas vous protéger du soleil, contrairement à une peau naturellement bronzée. C’est un piège dans lequel il ne faut pas tomber ! Adopter l’autobronzant ne dispense donc pas de continuer à se protéger du soleil.

conseils utilisation autobronzant

Quel autobronzant choisir pour quel type de peau

Parmi les nombreuses teintes qui existent, il peut être difficile de choisir le bon autobronzant. Gardez en tête que votre bronzage doit paraitre le plus naturel possible. On ne doit pas voir la démarcation avec le reste de votre peau : il faut donc choisir une teinte discrète et subtile.

On choisira ainsi l’autobronzant en fonction de son type de peau :

  • La couleur de la peau : si vous avez la peau claire, privilégiez les autobronzants à hâle progressif, tandis que si vous avez la peau mate ou métissée, les autobronzants à hâle intense seront plus adaptés.
  • La nature de la peau : si vous avez la peau grasse, tournez-vous plutôt vers des autobronzants à texture légère, sinon vous garderez une peau brillante peu esthétique tout au long de la journée. Les autobronzants sous format spray ou gel par exemple sont les plus recommandés pour les peaux grasses. Si vous avez la peau mixte ou sèche, privilégiez les autobronzants sous format crème ou lait, qui vous permettront d’hydrater votre peau en même temps que de la faire bronzer !

Les différentes formes d’autobronzant

On trouve différentes formes d’autobronzants :

  • L’autobronzant en spray : avec une texture aérienne, il est très facile d’utilisation et pratique à emmener partout avec soi. Pour un bronzage uniforme, il suffit de vaporiser le produit sur son visage puis de l’étaler. L’inconvénient de l’autobronzant en spray est qu’il est plus difficile à doser de manière précise.
  • L’autobronzant en crème : il permet d’hydrater votre peau tout en lui donnant un aspect hâlé. Il est en général plutôt utilisé pour le visage car la texture est trop riche pour appliquer sur le corps.
  • Le lait autobronzant ressemble à la crème auto-bronzante mais sa texture est plus fluide, et on pourra donc plus facilement l’appliquer sur le corps. Il permet également d’hydrater votre peau même si l’hydratation reste moins intense qu’avec la crème.
  • Le gel autobronzant : il est idéal en été car il a une texture très fraiche. L’inconvénient du gel autobronzant est qu’il tient moins bien que les autres types d’autobronzants, il faudra donc réitérer les applications plus souvent.
  • Les lingettes auto-bronzantes : pour emporter partout avec soi.

Comment bien appliquer de l’autobronzant sur son visage ?

Pour bien appliquer de l’autobronzant sur son visage, il y a quelques astuces à connaître.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est important de bien préparer sa peau en amont. Hydratez-la en profondeur quelques jours avant l’application de votre autobronzant, puis, la veille de l’application, faites un gommage pour éliminer toutes les peaux mortes et permettre au produit de mieux adhérer à la peau.

Ensuite, pour appliquer votre autobronzant, prenez une noisette de produit dans votre main et appliquez la par mouvements circulaires, avec le plat de la main, sans oublier aucune zone du visage. Pensez notamment au cou, aux contours des yeux, et aux oreilles, souvent oubliés, pour éviter que la démarcation ne se voie et que l’effet ne soit pas esthétique du tout. Pensez également à brosser vos cils et sourcils pour éviter les surplus d’autobronzants dans ces zones.

Une fois l’application terminée, laissez sécher pendant 20 à 30 minutes. Il faudra attendre environ 2h avant de pouvoir mouiller la zone concernée.