La hantise des ados, ce sont les frisottis. Ce cheveu pas franchement bouclé, pas raide non plus, qui n’en fait qu’à sa tête et donne une impression de « pas net ». Le rêve ? Des beaux cheveux lisses, brillants et légers, façon Sophie Marceau ou Jennifer Aniston, des références en la matière. Comment obtenir le même résultat ? Avec un minimum de travail.

Pré-séchage pour gagner du temps

On part du principe que vous avez les cheveux longs et pas trop frisés (lisser un “mouton” c’est un travail de professionnel). Dans tous les cas, un pré-séchage aura plusieurs avantages.

Entre autres, vous évitez de passer une heure à vous brusher et épargnez au cheveu trop de chaleur. Comment ? L’idéal, c’est tête en bas pour décoller les racines et garder une idée de volume, même si on les lisse après.

Avec un soin lissant après-shampooing

La plupart du temps, ce type de soin est sans rinçage. L’objectif : donner du corps à la chevelure. « Toute la subtilité est de gainer sans alourdir. L’erreur classique, avec ce type de produit c’est d’en mettre trop. Du coup, le cheveu est poisseux, voire plombé » explique Femmes references.

Le bon geste : commencer par en mettre peu, sur des cheveux très essorés, en évitant les racines et en allongeant bien sur les longueurs et les pointes.

Une brosse toute plate

brosse plate pour faire un brushing

Elle permet de faire un brushing en un seul geste. On zappe l’étape pré-séchage, on commence par sécher tête en bas avec cette brosse plate. On finit tête en haut, en lissant surtout sur les longueurs et les pointes.

Des gros rouleaux “scratch”

Ils apportent du gonflant et lissent en même temps. C’est bien pour les cheveux fins à normaux. S’ils sont plus épais, les rouleaux ne tiendront pas.

Le bon geste : on les pose sur cheveux quasi secs, et on se contente d’un petit coup de séchoir. Si vous restez chez vous, le mieux, c’est de les garder sur la tête un bon moment (au minimum une demi-heure).

Et les garçons, qu’est-ce qu’ils font ?

Eux aussi sont très attentifs à leurs cheveux ! Ce sont souvent des séries télé qui les inspirent ou les stars du football : les joueurs de football et leur fameuse coupe iroquoise.-. L’outil indispensable ? Un gel « fixation forte ». comme le pento Le mieux, c’est de se coiffer sur cheveux mouillés. On donne aux cheveux exactement le style que l’on veut. Une fois que c’est sec, on rajoute une touche de gel. On est sûr d’avoir alors une fixation béton.

Faut-il se laver les cheveux tous les jours quand on met du gel ?  Pas forcément. Mais si l’on met du gel, le deuxième jour, sur des cheveux qui en ont déjà porté, le risque, c’est que cela s’effrite, et fasse des petits résidus qui ressemblent à des pellicules. Pas très esthétique !